Quelle alimentation pour mon chat ?

Une mauvaise alimentation peut causer de nombreux problèmes chez le chat tels que allergies, problèmes de de peau, calculs rénaux, refus de manger et troubles digestifs. Ces derniers peuvent alors se manifester sous la forme de flatulences, de mauvaises haleines, mais aussi de diarrhées et vomissements. Cela peut être dû à un changement soudain de régime, à une alimentation non adaptée (le chat qui mange le reste de ses maîtres), ou encore à une nourriture pas assez ou bien trop cuite.

Veillez à fournir une bonne alimentation à votre chat est donc très important. Mais qu’est-ce qui est bon pour pour lui et vers quelle nourriture se tourner ?

Quels sont les besoins nutritionnels du chat ?

Comme tout être vivant, le chat a besoin d’une bonne alimentation pour être en parfaite santé. Cela implique un régime alimentaire adapté. Même considéré comme un membre à part entière de votre famille, le chat ne peut se contenter de la même nourriture que celle de ses maitres. Il a besoin de nutriments spécifiques que l’on ne retrouve pas toujours dans l’alimentation de l’homme.

aliments toxiques chatVoilà pourquoi, il lui faut une nourriture appropriée. Cela implique des plats spécialement préparés à son intention, et donc en parfait accord avec les besoins de son corps. Il faut d’ailleurs savoir que certains aliments que l’on mange au quotidien sont toxiques pour nos petits matous comme par exemple : le chocolat, les pommes de terres, le piment, le café, l’avocat, l’ail, l’oignon cru, les fruits à pépins et à noyaux tels que la pommes et le raisin, et bien d’autres.

Nos petits félins ont particulièrement besoin d’une alimentation riche en protéines : viande, poisson, œuf, volaille… Les protéines maintiennent la musculature et l’organisme du chat en parfaite santé. Elles préservent également des problèmes cardiaques ou nerveux.

Outres les protéines, son alimentation doit lui apporter une petite quantité de bonnes graisses (lipides), notamment des omégas 3 et 6. On en trouve aussi bien dans la graisse animale que végétale. Il faut savoir qu’un bon apport de lipides est bon pour les muscles, la peau, mais aussi le pelage de Minou et son cerveau.

Entre autres, l’alimentation du chat doit également comprendre des sels minéraux (calcium, phosphore, sodium, potassium, chlorure, magnésium…),  des vitamines (A, E, D, K, H, B…), des fibres brutes et sans oublier l’eau. Il est important de toujours en mettre à portée du chat, en veillant à ce qu’il ne boive que de l’eau toujours bien fraîche et propre.

Enfin, l’alimentation de Minou doit être pauvre en glucides et en graisse. A noter que glucides impliquent souvent « céréales », or la plupart des croquettes proposées sur le marché sont beaucoup trop riches en céréales. Voilà pourquoi il faut prendre le temps de bien se renseigner avant de jeter son dévolu sur une marque de croquettes en particulier.

Les différents types d’alimentation pour chat

Quelle alimentation chat

On distingue deux grands types de nourriture pour chat : l’alimentation fait-maison et l’alimentation du commerce. Chaque catégorie présente ses avantages et inconvénients. Dans le cas du fait-maison, il permet de préparer soi-même des plats vraiment personnalisés et équilibrés pour son chat… mais à condition d’avoir le temps et les moyens. Une nourriture équilibrée implique en effet des ingrédients variés et toujours bien frais. Ce qui peut alors représenter un budget assez conséquent au quotidien.

Le plus simple est d’opter pour de la nourriture pour chat déjà préparée . Généralement vendus sous forme de pâtée ou de croquettes, les petits plats tout préparés contiennent en effet tous les nutriments essentiels à la bonne santé de Minou.

Attention cependant que toutes les marques du commerces ne se valent pas et certaines contiennent notamment beaucoup trop de céréales. Les industriels utilisent ces dernières car elles constituent une source de protéine peu cher mais le composition du plat s’en retrouve alors beaucoup trop riche en glucide. C’est la raison pour laquelle il est préférable de se tourner vers des produits premium qui sont élaborés dans le but de répondre aux besoins nutritionnels du chat et non pour juste le rassasier. Nous recommandons d’ailleurs les croquettes chats Sans Céréales Ultra Premium Direct qui ne contiennent aucune trace de céréale dans ses ingrédients. Les croquettes sont composées à 70 % de viandes-poissons et 30 % de fruits et légumes. Elles ne contiennent ni Gluten, ni OGM.

Bien nourrir son chat en fonction de son âge, son état de santé…

Comme pour les êtres humains, l’alimentation du chat varie également selon son âge, son état de santé mais aussi en fonction de sa race… On distingue quatre grandes catégories : nous avons le chaton, le chat adulte, le sénior et la chatte en gestation ou allaitante. Il faut savoir que chacun de ces quatre profils a besoin d’un régime alimentaire spécifique.

  • Le chaton

Le chaton ne se nourrit que de lait maternel durant les 4 premières semaines de sa vie. Passé cette période, il faut commencer par ne lui donner que de petites rations d’aliments. Il faut cependant faire attention à ne pas lui donner n’importe quoi : les croquettes ou pâtées doivent être spécialement adaptées pour les chatons en période de sevrage. Ce n’est que vers l’âge de deux ou trois mois que les petits chats sont totalement sevrés. Concernant la quantité de croquettes quotidienne : l’idéal est de départager la ration journalière en 5 petites portions à disperser dans la journée.

  • chat bien mangerLe chat adulte

Pour le chat adulte, le régime alimentaire dépend de plusieurs facteurs : sa corpulence, son niveau d’activités physique, s’il est stérilisé ou pas… Néanmoins dans tous les cas, son alimentation doit être composée de protéines, de lipides, d’hydrates de carbone… et sans oublier la taurine, les omégas 3 et 6, les sels minéraux, les vitamines… A noter que la quantité de ces nutriments varie seulement en fonction des facteurs cités plus haut.

  • Le senior

C’est vers l’âge de 10 ans qu’un chat est dit âgé ou bien « sénior ». Passé cette phase, son organisme devient plus fragile. Il lui faut ainsi un régime alimentaire spécial pour rester en bonne santé. L’alimentation idéale pour un chat sénior doit être appétissante, facile à mastiquer et digeste. Il faut également qu’elle soit riche en omégas 3 et 6, mais aussi en vitamines antioxydantes. Les protéines ne sont pas en reste, mais elles ne doivent représenter qu’environ 27 % de la nourriture.

  • La chatte en gestation ou allaitante

Pendant la gestation, l’alimentation de la future maman doit être plus riche en graisse et en taurine. Par contre, il ne faut pas trop augmenter la ration. La chatte risquerait de prendre trop de poids, ce qui pourrait compliquer la mise à bas. Pendant l’allaitement, l’alimentation doit être enrichie en graisse. Durant cette période, la chatte peut manger autant qu’elle veut. La ration habituelle ne reprendra qu’une fois les chatons sevrés.

 

Laisser une réponse